Test pour savoir si je suis dans la dépendance affective ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Tout comme de l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas, il faut savoir que c’est aussi le cas de l’amour à la dépendance affective. Bien que cette dernière ne soit pas toujours un mauvais sentiment (cas d’un enfant dépendant de son parent), à un certain stade de la vie, la dépendance affective peut s’avérer problématique.

Il faut savoir que la dépendance affective apparaît dans une relation amoureuse lorsqu’on considère son partenaire comme étant son unique centre d’intérêt, la personne sans qui la vie n’aurait aucun sens. Alors, comment savoir si on est affectivement dépendant ? Voici quelques astuces pour y arriver.

Test pour savoir si je suis dans la dépendance affective ?

3 tests pour savoir si on est atteint de dépendance affective

Test 1 : ne pas appeler la personne pendant 24 à 48 heures

Vous ne vivez pas avec l’intéressé et vous avez besoin d’être tout le temps en contact avec lui. Ou alors, vous vivez ensemble, mais dès qu’il sort, vous ne pouvez pas vous empêcher de le contacter afin de savoir ce qu’il fait ou tout simplement pour lui rappeler que vous l’aimez.

Les appels, les messages et les mails s’enchaînent toute la journée et vous regardez votre téléphone toutes les 2 secondes pour vérifier s’il a répondu à votre dernier message. Vous tenez à conserver ce lien, même en cas d’absence brève et vous l’empêcher de vivre avec un minimum d’indépendance.

Si vous êtes dans l’une de ces situations et que vous ne pouvez pas passer 24 ou 48 heures sans contacter votre proche, notamment votre partenaire, c’est que vous vivez une addiction amoureuse.

Test 2 : tentez l’éloignement pendant quelques jours

Normalement, certains couples choisissent de s’éloigner pendant quelque temps pour créer le manque et pour pouvoir mieux se retrouver. Dans votre cas, le simple fait d’imaginer une séparation pour une mission vous angoisse.

Au bout de quelques minutes seulement d’éloignement, vous sentez que vous avez mal au ventre, et vous avez des sensations de gorge serrée. En quelques jours, le stress et l’angoisse causés par l’absence de votre partenaire vous font perdre du poids et toute joie de vivre.

Lors d’une soirée entre amis, vous êtes évasive et avez la sensation de ne rien avoir à faire là. Vous ne trouvez plaisir à vous amuser qu’en sa présence et selon vous, toute activité entreprise en son absence n’a aucun sens.

Si vous vous reconnaissez dans l’une de ces situations, alors vous souffrez de dépendance affective. Sans lui, plus rien n’a de sens, vous êtes perdue et vous souhaitez le retrouver dans l’immédiat pour ne plus avoir l’impression d’être seule.

Test 3 : demandez-vous si vous « survivriez » à une rupture

Vous avez souvent des doutes sur sa fidélité, et ce même sans raison apparente, car vous pensez qu’une autre personne pourrait vous le prendre.

Lorsque vous vous disputez, vous évitez de trop vous affirmer, car vous avez peur qu’il s’énerve au point de finir par vous dire « c’est fini entre nous ».

Vous êtes angoissée et terrorisée à la simple idée qu’un jour vous puissiez vous séparer. En réalité, vous avez peur d’être abandonnée par cette personne au point où, vous en arrivez à commettre des erreurs qui en réalité ne font que vous éloigner de votre partenaire.

Tout se passe dans votre tête ! Aimez simplement la personne sans vous dire qu’elle vous appartient ou que vous n’êtes rien sans elle.


Lisez aussi:

Surmonter une dépendance amoureuse: les 5 solutions

TOC du couple: comment arrêter de douter de son couple ?