Dépendance affective: dois je faire une psychanalyse ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Lorsque votre bonheur dépend uniquement du regard de l’autre, que vous manquez cruellement d’estime en vous-même au point de n’exister qu’à travers le regard de l’autre, alors vous êtes en pleine dépendance affective.

Toutefois, vous pouvez tout à fait en sortir grâce à un travail sur vous-même, que ce soit avec ou sans l’aide d’un psychanalyste, au cours d’une thérapie. En effet, il est parfois nécessaire d’obtenir de l’aide pour trouver la source de ses souffrances, pour distinguer les manifestations de cet état de dépendance, et mettre en place des solutions pour s’en sortir.

Dépendance affective: dois je faire une psychanalyse ?

Dépendance affective : comment s’en sortir ?

Pour retrouver de la confiance en soi, il est indispensable d’avoir une certaine maîtrise psychologique. Cela se manifeste par un état psychique complet, sans aucun vide ressenti. C’est ainsi que les interactions affectives ou amoureuses ne seront plus une nécessité, mais un choix.

En effet, redevenir maître et non plus dépendant de ses relations, ne plus avoir peur de l’abandon, exige un travail sur soi, qui pour la plupart du temps se fait avec l’aide d’un professionnel ou de proches. Savoir quand s’arrêter, savoir prendre des autres, et surtout avoir du discernement, est le résultat d’un long processus à la suite d’une dépendance affective.

Commencer à prendre soin de soi-même, savourer les petits plaisirs solitaires, sans ressentir un vide affectif est la preuve d’une réelle avancée.

Une psychanalyse pour sortir de la dépendance affective ?

Pouvoir exprimer ses ressentiments et ses frustrations, aide souvent à révéler au grand jour des problèmes insoupçonnés, qu’il sera plus facile de résoudre. La psychanalyse est une prise de conscience suscitée à travers des remarques sur vos comportements ou vos émotions.

Le travail psychanalytique est important pour identifier les expressions de son problème, en effet l’on a souvent besoin d’un regard extérieur, pour nous aider à déceler les symptômes. L’action du thérapeute est aussi nécessaire pour briser les barrières, et partir sur de nouvelles bases, renforçant l’ego.

Comment se reprendre sans psychanalyste après avoir été dépendant affectivement ?

Les relations avec une personne en dépendance affective sont étouffantes, et pour que cette dernière arrive à sortir de cette emprise, il lui faut retrouver une intimité avec elle-même. Il devient ainsi vital de pouvoir se livrer à soi-même, et surtout se suffire de soi-même.

Se départir de la dépendance, c’est s’attaquer à ses propres convictions, et les remplacer par des comportements permettant de se relier à la vie. Si vous ne souhaitez pas passer par la psychanalyse, vous pouvez :

  • profiter de sorties en étant tout seul ou sans les personnes vers qui votre dépendance est orientée
  • trouver des passions ou des activités pour vous évader, et élargir son cercle d’amis
  • avoir de nouveaux projets
  • vous surprendre vous-même en faisant de nouvelles choses
  • orienter vos pensées vers du positif.

La notion de dépendance caractérise le besoin de s’appuyer sur des relations pour ressentir de la sécurité ou se réaliser à l’instar du bébé avec ses parents.

Ainsi au fil du temps, avec les expériences, le sentiment d’autonomie remplace cette dépendance, ou parfois la peur prend le dessus et la dépendance affective s’exprime. Faire place à la confiance, la sécurité, l’autonomie revient à chasser la peur, la fuite et les désirs inappropriés.


Lisez aussi:

Dépendance affective : attention à la crise de couple

Dépendance affective: quand la rupture cause une dépression