Dépendance affective: quand la rupture cause une dépression

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dépendre affectivement de quelqu’un, c’est prendre le risque de sombrer dans une dépression lorsque la relation se solde par une rupture. En règle générale, le niveau de cette dépression sera fonction du degré de la dépendance affective.

Or, après une rupture, il faut bien avancer dans la vie même si cette situation ne vous en donne aucune envie. Voici ici, ce qu’il faut savoir de ce genre de dépression et comment s’en sortir.

Dépendance affective: quand la rupture cause une dépression

Les dangers de la dépendance affective

Contrairement à une relation normale, lorsque vous êtes sous dépendance affective, une rupture vous sera semblable à un écroulement de la terre. Certes la tristesse ne serait pas absente si vous étiez dans une relation de non-dépendance, mais elle serait mieux gérable et votre deuil ne durerait pas plus que le temps nécessaire.

Le plus souvent, le dépendant affectif est soumis à une période de déni suffisamment longue pendant laquelle, il apprend à développer une très faible estime de lui-même. Pour se consoler, sa dépression pourrait le conduire à se réfugier par exemple dans la consommation de l’alcool ou des drogues.

C’est là, une porte ouverte à la toxicodépendance qui va s’installer dans sa vie avec tout son corollaire de conséquences sur sa santé physique et mentale.

De même, le dépendant affectif peut développer de l’antipathie, voire de la haine pour la personne qu’il devra désormais considérer comme son « ex ». Toutefois, malgré les difficultés, il est bel et bien possible de sortir de cette dépression. Voici comment faire.

Les solutions contre la dépression affective

Pour sortir d’une dépression post relationnelle, le dépendant affectif doit faire pression sur lui-même et agir suivant des étapes. Le premier pas à poser, c’est de prendre du recul et de relativiser la situation. Peut-être que vous n’êtes pas à votre première rupture de relation. Si tel est le cas, cela vous aidera. Vous pourrez alors faire le point en vous encourageant à tenir comme par le passé.

Avec ce brin d’espoir que vous vous êtes donné, vous devez maintenant prendre conscience de votre dépendance affective. Mieux, vous devez faire une analyse personnelle profonde afin d’en identifier les raisons.

Vous l’avez bien compris ! Aucune dépendance affective ne naît au hasard. Il y a forcément un vide dans votre vie que votre ex comblait efficacement. Vous devez pouvoir identifier avec exactitude, ce vide. Vous vous êtes alors minimisé sur un pan de votre vie en mettant votre partenaire sur un piédestal dans ce sens de votre vie.

Lorsque vous avez franchi ces deux étapes, vous êtes maintenant prêt à sortir de la dépression. Vous devez simplement combler le vide laissé par votre ex dans votre vie. Pour ce faire, il est indispensable d’avoir confiance en vous-même. Toutefois, vous ne devez pas vous y précipiter.

Prenez le temps qu’il vous faudra parce que se mettre la pression ne vous apportera rien de bon. Choisissez par exemple, une seule activité par semaine, celle qui vous fait plaisir et consacrez-y votre énergie. S’ouvrir sur le reste du monde, pour partager ses peines peut également être d’un grand secours pour le dépendant affectif.

En définitive, une rupture peut causer une dépression dans le cas d’une relation de dépendance affective. Ainsi, lorsque dans une relation l’un des deux idéalise son partenaire, cela peut être source de vive douleur en cas de séparation.

Cependant, il est possible de surmonter une dépression post relationnelle même si la dépendance affective était grande au départ. Il suffit de réapprendre à vivre différemment en se choisissant comme priorité.


Lisez aussi:

Dépendance affective: dois je faire une psychanalyse ?

Dépendance amoureuse: comment s’en sortir ?